Améliorer sa façon de vivre à la manière des grands Initiés !

« L’intelligence humaine est une manifestation de l’Intelligence cosmique, mais une manifestation très imparfaite, car en passant à travers des cerveaux et des cœurs continuellement en proie au désordre des passions, elle se trouve limitée, obscurcie. L’Intelligence cosmique ne peut pas se manifester parfaitement à travers un être qui ne sait pas encore maîtriser ses mouvements instinctifs. Pour devenir le conducteur de cette Intelligence, il doit apprendre à se dominer, à se purifier.
Lire la suite

Se servir de ses épreuves pour évoluer !

« Lisez la vie des saints, des prophètes, des Initiés ; tous sont passés par de terribles épreuves. Certains qui en comprenaient le sens ne se décourageaient pas, ne se révoltaient pas : ils savaient que ces épreuves leur ouvraient le chemin de la divinisation. Tandis que d’autres, qui n’avaient pas encore suffisamment de lumière, étaient accablés, et même quelquefois se révoltaient : pourquoi le Ciel ne venait-il pas à leur secours ? Ils lui avaient tout sacrifié et il les abandonnait !…
Lire la suite

Le pouvoir des sons

« La syllabe « Om » correspond à ce que, dans la tradition occidentale, nous appelons le Logos, le Verbe créateur. Dans la tradition hindoue, elle représente le son originel et elle est associée à Kalahamsa, cet oiseau mythique qui a pondu l’œuf primordial d’où est sorti l’univers.
« Om » est une syllabe aux vibrations très puissantes dont les hindous ont fait un mantra. Ils la répètent inlassablement dans leurs méditations. Vous pouvez, vous aussi, prononcer ce mantra soit à voix haute, soit mentalement : vous vous concentrez sur ce mot sans penser à rien d’autre et vous répétez : Om, Om, Om… Vous pouvez aussi l’associer à un exercice de respiration : vous inspirez par le nez en prononçant mentalement quatre fois Om, puis vous expirez par la bouche très lentement en répétant encore quatre fois Om. À la fin de cet exercice, vous vous sentez apaisé et rechargé d’énergies.
La syllabe Om peut se développer en A-ou-m et c’est sous cette forme que nous la chantons. Celui qui est conscient du pouvoir des sons, arrive peu à peu à sentir que ce chant inscrit dans son âme des formes parfaites. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Les pensées, entités vivantes !

« Les pensées n’ont aucune consistance matérielle, mais ce ne sont pas pour autant des abstractions ; ce sont des entités vivantes. C’est pourquoi on doit se montrer conscient et surveiller ses pensées.
Les pensées sont comme des enfants qu’il faut nourrir, laver, instruire. Certaines à votre insu s’accrochent à vous, vous prennent vos forces et vous épuisent. Parfois aussi ces enfants vous échappent pour courir le monde, et en chemin ils pillent, ils saccagent. Mais comme dans le monde invisible il existe aussi une police, elle vient vous trouver pour vous faire comprendre que vous êtes responsable des dégâts que ces enfants ont commis. Vous êtes alors traîné devant des tribunaux qui vous condamnent à payer des dommages et intérêts ; ces paiements, ce sont des chagrins, des tristesses, des découragements, des amertumes. Donc, attention à vos pensées : ne soyez pas négligent, travaillez à former des enfants angéliques, divins, qui vous entoureront et ne vous apporteront que des bénédictions. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

La force du Saint-Esprit

« Celui qui s’efforce d’agir par son âme et son esprit, transforme intérieurement ses difficultés, ses souffrances. Même s’il ne peut rien contre les événements extérieurs, là où les autres se découragent et s’effondrent, il trouve, lui, des forces, une nourriture, il reçoit un élan pour continuer à avancer.
Il ne faut jamais subir, il ne faut jamais capituler, mais essayer de remédier. Et pour remédier, il y a la prière. C’est à nous de nous déplacer, il ne faut pas attendre que le Seigneur, dans sa clémence et sa miséricorde, vienne nous visiter. Le Seigneur ne descendra pas. Vous direz : « Mais on a lu dans les Écritures que le jour de la Pentecôte, le Saint-Esprit était descendu sur les apôtres sous la forme de langues de feu ! » En réalité, celui qui reçoit le Saint-Esprit s’est déjà élevé intérieurement jusqu’aux régions célestes où il se fusionne avec la Divinité. Et même si on dit alors que le Saint-Esprit « est descendu » en lui, en réalité non, c’est lui qui s’est élevé et l’Esprit l’a rempli de sa présence. L’Esprit divin descend en nous au fur et à mesure que nous sommes capables de monter vers Lui. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Prendre de la distance avec les réflexions négatives !

Tendance du jour : la confiance

Elle va de pair avec l’amour. Sans elle, vous ne trouverez pas la paix car les peurs que vous ressentez sont facteur de bouleversements intérieurs très gourmands en énergie. Comme elles représentent une illusion créée par votre mental, vous pouvez les éradiquer systématiquement dès qu’elles font leur apparition. Que ce soit face à un manque de confiance en vous, à des craintes relatives à des événements, à des soucis concernant vos proches, vous devez les analyser et comprendre que ces états d’âme sont inutiles et pénibles à vivre pour vous.

Lire la suite

Qu’est-ce que le travail divin ?

« Jésus disait : « Mon Père travaille, et moi aussi je travaille. » Mais qui, même parmi les Initiés, peut prononcer une phrase pareille ? Qui sait même ce que signifie vraiment travailler ? « Je bricole… je peine… je me casse la tête… je fais des essais malheureux », voilà tout ce que peuvent dire la plupart des humains. Travailler, c’est tout autre chose. Et voilà pourquoi, depuis deux mille ans, on n’a pas encore sondé la profondeur de cette phrase : « Mon Père travaille, et moi aussi je travaille » ; elle est restée comme ça, inutilisée, vide de sens. S’est-on seulement demandé ce qu’est ce travail de Dieu, comment Il travaille, et de quelle façon Jésus s’est associé à ce travail ?
Lire la suite

Choisir la joie et l’humour !

Vous

Tendance du jour : la joie

Prenez toujours la vie par son côté positif. Ne vous laissez pas submerger par les soucis et les tracas. Les êtres humains ont trop tendance à se complaire dans la tristesse et la complainte. Mais pour celui qui désire suivre un chemin spirituel, il sait qu’il a la capacité par sa volonté de chasser ces états miséreux pour aller chercher en lui une force, une énergie, qui fait partie intégrante de l’amour et qui s’appelle la joie. Vos soucis disparaîtront alors petit à petit comme par miracle.

Lire la suite

Prendre conscience de la puissance de son aura !

« La métamorphose de la chenille en papillon est un processus dont nous pouvons trouver l’équivalent dans notre vie psychique. Durant toute une période de son existence (et cette période peut durer des siècles !), l’être humain est comme la chenille qui a besoin de manger des feuilles, c’est-à-dire de satisfaire ses appétits aux dépens des autres, et il les salit, les déchire. Mais un jour il a honte de sa conduite et décide de s’améliorer ; il commence alors à entrer en lui-même et il prie, il médite, en préparant un cocon pour protéger son travail intérieur. Jusqu’au jour où, de ce cocon, sort un papillon qui s’envole dans les airs.
Lire la suite

Laisser sur son passage des empreintes lumineuses !

« Partout où nous allons, sur tous les êtres ou les objets que nous touchons, nous laissons des traces. Il existe des gens malfaisants dont on dit que, partout où ils posent le pied, l’herbe ne repousse pas. Et symboliquement, du moins, ce n’est pas exagéré. D’autres, au contraire, ne pensent qu’à éclairer, vivifier, réchauffer, libérer les créatures : ils laissent partout sur leur passage des empreintes tellement vivifiantes, lumineuses, que ceux qui viennent après eux se sentent soudain régénérés.
Lire la suite