Discerner le chemin qui mène à l’harmonie

Vous

Tendance du jour : la réceptivité

Vous n’êtes pas loin d’aboutir à un succès mérité tant vos efforts ont été constants. L’éveil se fait en vous et vous assimilez mieux les arcanes de la vie. La graine a germé, la fleur est en bouton. Vous répondez plus aisément à votre appel intérieur qui vous mène vers un meilleur équilibre. Le nettoyage a commencé, les murs de votre ego commencent à s’émietter ouvrant la voie vers de nouvelles réalisations qui sont en train de prendre forme. Les clefs vous sont données pour embrasser l’éternité.

Lire la suite

Apprendre à aimer

« L’espérance, la foi et l’amour, ces trois vertus correspondent respectivement à la forme, au contenu et au sens : l’espérance est liée à la forme, la foi au contenu et l’amour au sens. C’est la forme qui préserve le contenu. Le contenu apporte la force. Et la force n’a de raison d’être que si elle reçoit un sens.
Quand l’espérance est puissante, elle agit sur le corps physique en influençant favorablement l’estomac et tout le système digestif. Si, au contraire, elle est faible ou fait défaut, le système digestif en est affecté, et la beauté du corps s’altère également.
Lire la suite

Dire merci change la vie !

« Il existe de nombreux livres qui disent comment méditer et quelles formules prononcer pendant les méditations… Je ne nie pas que ces formules soient belles, utiles et efficaces. Mais il y a un mot qu’on ne mentionne jamais, un mot qui est pour moi le plus puissant de tous, un mot qui éclaire, qui harmonise, qui guérit, c’est le mot « merci ». J’ai essayé beaucoup de méthodes dans ma vie, j’ai fait beaucoup d’expériences, mais le jour où je me suis habitué à prononcer consciemment le mot « merci », j’ai senti que je possédais là une baguette magique capable de tout transformer. Si vous savez comment le prononcer, ce mot fera en vous un travail jusque dans la moelle de vos os.
Rien n’est plus important que de dire à Dieu merci : « Merci Seigneur, merci de tout mon cœur, de toute ma pensée, de toute mon âme, de tout mon esprit, merci. » Vous aurez l’éternité pour vérifier le prix de ce mot. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 

Qu’est-ce qu’une idée ?

« Une idée n’est pas une abstraction, une idée est un être vivant ; et une idée divine est une créature qui descend du monde de l’esprit. Cette créature fait un travail sur vous : tant que vous la maintenez, tant que vous la nourrissez, elle vous façonne, vous modèle, au point qu’un jour vous arriverez à refléter ce monde sublime dont elle est issue : le monde des archétypes où demeurent ces créatures qui, justement, s’appellent les Idées. C’est pourquoi, avant d’accepter une idée, il est tellement important de faire preuve de vigilance, de lucidité, et de bien l’étudier pour savoir où elle vous entraînera.
Lire la suite

Faire confiance au Ciel

« Toutes les conditions de notre succès et de notre bonheur sont là, mais souvent nous ne voulons pas le reconnaître. Pourquoi ? Parce que les événements se présentent rarement comme nous les imaginions ou les attendions. Mais si ce que nous attendons se réalisait tel que nous le souhaitons, peut-être serions-nous exposés à des difficultés et des déceptions encore plus grandes. Y avez-vous pensé ?
Lire la suite

Entrer en relation avec les entités

« Si nous vivons, c’est grâce aux échanges que nous faisons avec le monde qui nous entoure. Ces échanges sont rendus possibles grâce aux entités dont le Créateur a peuplé l’univers et qui sont autant de manifestations de sa présence. Même si nous ne les voyons pas, elles sont là pour nous accompagner et entretenir la vie en nous par l’intermédiaire de la nourriture, de l’eau, de l’air, de la lumière du soleil.
C’est grâce au sacrifice de ces entités, grâce à leur amour, à leur désir de faire des échanges avec nous que nous sommes encore vivants, vivants physiquement, vivants psychiquement et vivants spirituellement. Nous devons donc apprendre à entrer en relation avec elles, à les considérer avec respect, comme des créatures précieuses qu’il faut aborder avec précaution, avec délicatesse, avec musicalité… Oui, avec musicalité. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Avancer et faire des découvertes

« Vous souhaitez qu’on vous révèle une méthode qui vous donnerait la possibilité de résoudre tous les problèmes, d’affronter toutes les situations, comme une clé qui ouvre toutes les portes ?… Mais voilà qu’une telle méthode n’existe pas. Celle qui a réussi hier n’est plus efficace aujourd’hui et il faut en chercher une nouvelle. Hier, par exemple, une pensée que vous avez lue vous a permis d’y voir clair ou de retrouver la sérénité, mais aujourd’hui, les conditions étant différentes, cette pensée n’agit plus, il faut en chercher une autre. C’est ainsi que, jour après jour, le Ciel nous oblige à avancer, à faire des découvertes, sinon nous nous endormirions.
Lire la suite

Créer des foyers de lumière

« Il faut que des foyers de lumière se créent partout dans le monde, afin qu’ils fassent le lien entre la terre et le Ciel. Ce sont des canaux vivants par lesquels les bénédictions divines descendent pour tous les humains. Heureusement, de tels foyers existent déjà, car sans eux la terre serait la proie de toutes les forces obscures et destructrices.
Lire la suite

Une relation entre sa conduite quotidienne et la clarté de sa vision

« Une bonne vision des choses ne peut s’obtenir que par la pureté. C’est pourquoi notre Enseignement met l’accent sur la vie pure, aussi bien dans le plan physique que dans le plan psychique.
Toute la destinée de l’homme dépend de la clarté de son « œil intérieur », et cette clarté dépend de sa façon de vivre. Dès qu’il commet une faute, dès qu’il transgresse les lois divines, sa vision spirituelle s’obscurcit, il n’est plus ni averti ni guidé, et il s’égare dans des voies sans issue. C’est donc à chacun de prendre conscience de la relation qui existe entre sa conduite quotidienne et la clarté de sa vision. Celui qui se décide à vivre une vie droite, honnête et noble se purifie, et ses centres subtils commencent à fonctionner. C’est ainsi que, bien éclairé, bien dirigé, il retrouve les sources, les prairies, les lacs, les pâturages et les montagnes de sa vraie patrie. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov